Guillaume de Chassy rend hommage à Barbara

Si on le connait à Tours comme pédagogue - il y coordonne le DEM jazz, une formation pour musiciens de jazz organisée par Jazz à Tours et le Conservatoire de Tours - Guillaume de Chassy est avant tout un musicien accompli qui parcourt le monde et collabore avec les plus grands. Dans son dernier solo, le pianiste revisite l'univers envoûtant de la chanteuse française Barbara. Un programme qu'il présentera au public tourangeau le 11 février au Petit faucheux.

Les concerts tourangeaux de Guillaume de Chassy sont des rendez-vous attendus et des moments forts de la saison jazz tourangelle. Le pianiste parisien possède un univers musical unique, un monde qui fait le pont entre le jazz et la musique classique, un monde où la virtuosité est au service de la mélodie, où la maîtrise sert la poésie. 

Dans sa carrière, Guillaume de Chassy a collaboré avec des figures du jazz et de la musique classique. On pense à Paul Motian, Lars Danielsson, Andy Sheppard, Enrico Rava, Paolo Fresu, André Minvielle, David Linx, Emile Parisien, mais aussi à la pianiste Brigitte Engerer, ou aux chanteurs lyriques Natalie Dessay, Laurent Naouri... Dans ce piano solo, il rend hommage à Barbara et s'inspire de toute la poésie émanant des textes, de la sensibilité de la chanteuse. 

citation-barbara


Si Guillaume de Chassy a un lien fort avec Tours c'est aussi qu'il y passe du temps ! Le pianiste y coordonne le DEM Jazz (Jazz à Tours / CRR de Tours) où il enseigne le jazz et forme de jeunes artistes au métier de musicien, ces mêmes artistes que l'on retrouvera au devant de la scène dans quelques années... C'est d'ailleurs un groupe tout neuf porté par un de ses étudiants qui jouera en première partie de soirée, le Fernand Tet.

GUILLAUME DE CHASSY "POUR BARBARA" + FERNAND TET
LE 11 FÉVRIER 2020 à 20:00 au PETIT FAUCHEUX
ENTRÉE : 6€ / Coprod Jazz à Tours, Petit faucheux, CRR de Tours


Sur France Musique, Guillaume de Chassy "Pour Barbara"

Dans Télérama

« Seul au piano, Guillaume de Chassy improvise autour de thèmes de la dame en noir, s’attachant à leur poésie vive, à la féerie musicale qui couvait sous ses strophes. Le romantisme pudique, la mélancolie primesautière, les crevasses de tristesse et les grands éclats de rire, les élans et blessures d’un cœur trop grand, de Chassy restitue tout cela avec la délicatesse et la compréhension infiniment tendre d’un amant perpétuel. La grâce de ses idées coule en même temps que l’on retrouve, entre deux modulations, ces airs simples et d’une touchante évidence »

Louis-Julien Nicolaou, TÉLÉRAMA (ffff)

Un extrait du programme "Pour Barbara" mis en images par le guitariste tourangeau Antoine Polin