Formations

Les formations professionnelles s’adressent à tout musicien souhaitant faire de la musique son métier, lui permettant d’acquérir les outils nécessaires pour s’insérer dans le monde professionnel, qu’ils s’agissent des bagages musicaux (instrument, théorie, jeu en groupe, etc.) ou des aspects liés au métier (autoproduction, environnement socio-économique, communication, etc.)

  • Le Parcours Brevet, permet d’acquérir les bases essentielles. Il permet au musicien de se situer dans le milieu professionnel et ses problématiques. A l’issue de ce parcours qui peut durer une ou plusieurs années, le stagiaire obtient le Brevet Jazz à Tours, diplôme interne à l’école.
  • Le Parcours MIMA a pour objectif de présenter dans les meilleures conditions le Titre Mima (Musicien Interprète des Musiques Actuelles), titre enregistré au RNCP. Ce parcours s’organise sur deux années consécutives, il est financé par la Région Centre Val de Loire au titre de la formation professionnelle continue.
  • Le Parcours DEM est validé par le DEM jazz, en totalisant 5 unités de valeur sur un à deux ans. L’unité de valeur « projet personnel » s’obtient avec la création d’un véritable groupe (choix des musiciens, création de la musique, mise en son et en lumière, etc.). Les titulaires du DEM jazz doivent être en capacité d’entrer pleinement dans la vie professionnelle
  •  La Licence Musique et Musicologie « Parcours jazz et musiques actuelles amplifiées » un parcours universitaire exceptionnel en France qui ouvre aux musiciens et étudiants de nouvelles perspectives professionnelles

Parallèlement à ces parcours, notre école propose des formations sur mesure pour des publics spécifiques (intermittents bénéficiant de l’AFDAS, demandeurs d'emploi, salariés demandeurs de CIF …) Pour tout renseignement, veuillez contacter Audrey, chargée des formations : audreyhabouzit@jazzatours.com

Par l’arrêté du 06/05/2016 Jazz à Tours a été reconnu établissement d’enseignement de la musique par le ministère de la culture et de la communication conformément aux dispositions de l’article L361. 2 du code de l’éducation et du décret n° 88-605 du 6 mai 1988.